Record Amniotique

Après l’invention de la roue, l’envie de foncer droit devant aux commandes d’un bolide exploitant une technologie de pointe n’a cessé de grandir. Le genre d’allure qui hérite d’un beau nuage de poussière et où l’on ne rêve que d’une chose : semer son ombre. Record Amniotique prend cette direction, vers l’horizon… et le coupe en deux. Parfois, ce n’est plus la destination qui compte mais la vitesse à laquelle on y arrive.

    Festival

  • Longueur d’Ondes 14 Février 2014 (Brest)

Depuis la base scientifique du désert de Konah, un prototype d’un genre nouveau s’apprête à faire date dans l’histoire en établissant une forme inédite de record : le Record Amniotique.

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.


Record Amniotique
est disponible en version digitale (320 kb/s) avec sa Bande Originale sur Collectors :


Scénario, Réalisation, et Musique : David UYSTPRUYST
Interprétation :
Jean-Christophe CASADESUS | Sandrine GUILHEN | Valérie HEYSEN | Claudine CHETTAB
Remerciements : Sylvain POTEL | Reuno S.N. | Valérie HEYSEN

Illustration : Syrphin (Émilien FRANÇOIS)
Durée : 14 min
Année :
2013 – (date de sortie : 01 / 01 / 2013)

(Record Amniotique fait partie de l’omnibus LVG toujours en préparation et réunissant plusieurs capsules sonores indépendantes. CF Nuit Live, pour plus d’informations…)

TAGS: , , , ,

6 commentaires

  1. Thomas L. (@ookook) dit :

    Un an et un mois après… Le final me donne toujours la nausée. Bravo :)

  2. Thomas L. (@ookook) dit :

    Magnifique histoire, ambiance sonore au poil, acteurs délicieux… Mais j’avoue que j’ai fait un rage quit à l’épilogue du Record Amniotique, que j’ai effacé le fichier, et que j’ai beaucoup de mal à le réécouter. Pourquoi? Parce que le final est très exactement l’un de mes cauchemard d’enfant, sauf que cela se passait dans un vaisseau spatial… Fichue irrationnalité.

  3. maxence dit :

    Comme d’habitude, on est complètement transporté dans l’univers de cette fiction. Schtchant des premières seconde jusqu’à cette fin … Et quelle fin ! Bon je réécoute …

  4. Rockrid3r dit :

    Whaou quelle ambiance !!! La claque.
    La précision du récit et de l’univers nous transporte physiquement dans le « Phobos ».
    Le moindre détail nous apparait alors comme une évidence. Et cette musique !
    Que dire de plus si ce n’est que vous maitrisez la narration et les techniques sonore d’une main de maitre. On en redemande !
    Félicitations.

  5. Stefcore dit :

    J’ai été littéralement transporté une fois de plus par une de vos oeuvres .
    L’ambiance sonore est une merveille d’immersion , en quelques minutes nous sommes plongés au coeur de cet univers et nous nous retrouvons attachés au personnage avec une facilité saisissante .
    Une merveille de plus sur Audiodramax , bravo et encore merci !!

  6. Nameless1138 dit :

    Bravo ! Je l’avais entendu dans le podcast de la Nuit Live et je l’atendais avec impatience ! La première écoute m’avait littéralement coupé le souffle et c’est toujours aussi génial à réentendre, une merveille !
    Et félicitations pour la musique qui participe superbement à l’ambiance de cette fiction.

La parole est à vous